EOST Jardin des Sciences
Université de Strasbourg
Accueil
Accueil   >   Collections   >   Les collections de sismologie   >   2 - Wiechert   >   Emil Wiechert (1861-1928)

Emil Wiechert (1861-1928)

(Archives de l'université de Göttingen)

On retrouve l'histoire d'Emil Wiechert et de ses sismomètres sur le site de l'observatoire de Göttingen en anglais et en allemand.

Après quelques années consacrées à la physique, Emil Wiechert obtient en 1898 le poste de professeur de géophysique à l'université Georg-August de Göttingen (Allemagne).

Présent à Strasbourg pour la 1ère conférence internationale de sismologie en 1901, il y présenta ses "principes pour juger de l'efficacité des sismographes" [Prinzipien für die Beurteilung der Wirksamkeit von Seismographen]. Il a conçu de nombreux sismomètres mécaniques dont les deux exemplaires de Strasbourg, les dits "Wiechert vertical" et "Wiechert horizontal" qu'on trouve également à Göttingen. Des sismomètres de masse plus petite (80, 125 et 200 kg) ont été fabriqués avec le suivi d'Emil Wiechert et distribués par la société Spindler et Hoyer, installée également à Göttingen. Emil Wiechert construisit également des pendules de grande masse: de 17 tonnes à Göttingen et à Tacubaya au Mexique. C'est sur ces plans, qu'a été commencé en 1910 le 19 tonnes de Strasbourg.

Emil Wiechert est surtout connu en sismologie pour ses travaux avec le mathématicien Gustav Herglotz. Ils développèrent une méthode dite "Méthode d'Herglotz-Wiechert" qui permet à partir des temps d'arrivée des ondes de volume en fonction de la distance de calculer les vitesses des ondes en fonction de la profondeur. Cette méthode était encore utilisée en 1991 pour établir un modèle de référence de la Terre IASP91  (Kennett et Engdahl).

Image réalisée à l'ENS de Lyon pour un cours d'imagerie de la Terre profonde

 

Parmi ses élèves: Beno Gutenberg, membre associé permanent de la station de Strasbourg jusqu'en 1914 qui le premier a déterminé la profondeur du noyau, Ludger Mintrop qui a fabriqué le dit "Mintrop" présenté parmi les collections du musée et un des précurseurs de la sismique, Karl Bernhard Zoeppritz, célèbre pour ses équations donnant l'amplitude des ondes de part et d'autre d'une interface.

Emil Wiechert est décédé en 1928 à 67 ans.

Extraits de bibliographie

Wiechert Emil: seismometrische beobachtungen im Göttinger Geophysikalischen Institut, Nachrichten der Kgl. Ges. d. Wiss, zu Göttingen, math.-phys Klasse, 1899, Heft 2, S.195

Wiechert Emil: prinzipien für die Beurteilung der Wirksamkeit von Seismographen, Phys. Zeitschrift, 1901, p. 593-605

Wiechert Emil: ein astatisches Pendel hoher Empfindlichkeit zur mechanischen Registrierung von Erdbeben, Beiträge zur Geophysik, 1904, vol VI, p. 435-450.