EOST Jardin des Sciences
Université de Strasbourg
Accueil
Accueil   >   Collections   >   Les collections de sismologie   >   3 - Mainka   >   Carl Mainka (1873-1943)

Carl Mainka (1873-1943)

Première assemblée générale de l'association internationale de sismologie (IAS) en 1907 à la Hague. Carl Mainka est le 3ème au fond en partant de la gauche ; le prince Galitzine est devant lui à droite. (archive du GFZ de Potsdam)

Carl Mainka a intégré le Bureau Central de l'Association Internationale de Sismologie (IAS) le 3 avril 1906. Il reste à Strasbourg jusqu'à la guerre et s'emploie à développer de nouveaux instruments. Sa collaboration avec l'entreprise Bosch à Strasbourg, lui permet de développer le fameux pendule conique bifilaire de 450 kg qui sera largement distribué à travers le monde et dont le modèle sera repris après 1918 par les Français et amélioré par la Société Optique de Mécanique de Paris, modèle dit sur ce site "Mainka". Un modèle plus petit, 160 kg sera également fabriqué mais une des contributions importante à la station de Strasbourg est la conception d'une table vibrante qui sera installée dans ce qui est actuellement la salle de magnétisme du musée. Cette table vibrante sera utilisée jusquà la fermeture de la station en 1968 et détruite au début des années 90.

Modèle Bosch du pendule de Mainka
Pendule de Mainka sur la table vibrante
En 1910, le catalogue n°22 de la société Bosch est entièrement consacré aux sismographes et aux systèmes d'enregistrement, aux horloges et à tout ce qui accompagne un sismographe. On y trouve essentiellement les appareils du professeur Mainka mais aussi le sismomètre connu sous le nom de Bosch-Omori.

eost.ustrasbg.fr/jv

A Strasbourg, Carl Mainka exploitera également les données de la première station installée dans le Spitzberg.

A l'issue de la première guerre mondiale, Carl Mainka rejoint pendant quelque temps l'institut de géophysique de Göttingen puis, en 1926, rentre en Silésie, sa région d'origine. Il y fondera et dirigera la station de Haute Silésie à Raciborz (Ratibor en Allemand). Les questions minières seront évidemment une priorité pour lui dans cette région d'exploitation de charbon mais il continuera à promouvoir ses instruments dans de nombreux observatoires à travers le monde.

D'autres instruments basés sur le principe du "Mainka" seront construits par Ion Curea pour la station de Timisoara (Roumanie).

Photo parue dans un journal polonais en 2012

 Carl Mainka décède à 71 ans en 1943.

Extraits de bibliographie

Mainka Carl: Eine neue seismische Untersuchungs-Platte, Strasbourg, Central Bureau of the International Association of Seismology, Série A, 1909.

eost.u-strasbg.fr/jv

Mainka Carl: Das bifilare Kegelpendel. (Instrument für die Aufzeichnung von Erdbeben),  Naturwissenschaften. Volume 1, Nr. 36, Springer, Berlin / Heidelberg September 1913.
Mainka Carl: Seismometrische Beobachtungen in Strassburg i. E. in der Zeit vom 1. Januar bis 31. Dezember 1905, Beiträge zur Geophysik 10, 387-467, 1910.
Mainka Carl: Ergebnisse der Erdbebenstation Adventbay auf Spitzbergen in der Zeit vom 27. Oktober 1911 bis 18. juni 1912, Gerlands Beiträge zur Geophysik 13, Kleine Mitteilungen, 103-113, 1914